Pourquoi vous finissez par ressembler à votre père ou à votre mère?

Est- ce qu’on vous a déjà dis que vous ressemblez à votre mère ou à à votre père alors que vous ne voulez surtout pas lui ressembler ?

 Une personne est venue me voir car ça n’allait pas dans son couple, sa femme le trouvait  sans peps, elle s’ennuyait avec lui, en 25 ans de vie commune, il avait perdu  sa vitalité, il était tombé dans une routine qui l’endormait, il s’était mis à boire de temps en temps avec les clients, il s’était mis dans une situation où sa femme commençait à lui mettre des ultimatums : « si tu ne fais pas d’efforts, notre relation sera terminée. »

Cette homme avait souvent un sentiment de tristesse mais ne savait pas vraiment pourquoi.

Sa femme ne cessait de lui dire qu’il ressemblait à son père, alors qu’il avait toujours fait en sorte d’être différent.

Tout petit il avait souvent vu son père se disputer avec sa mère, il a toujours pris la défense de cette dernière, en mettant la faute sur son père, il s’est fait la promesse : de ne jamais être comme lui, 

sauf qu’avec le temps, il ne pouvait plus lutter, il répétait, certains comportements sans pouvoir se contrôler.

Son père mentait et pour lui c’était inadmissible.

Alors pourquoi aujourd’hui se faisait- il accuser de la même chose par sa femme ?

Parce qu’il a hérité des mêmes croyances que son père, et de la mauvaise estime qu’avait son père.

En jugeant son père il a commencé a développé des croyances sur c’est quoi un homme :  son modèle d’homme, c’était un homme qui déçoit sa femme, un homme qui n’est pas fiable, il a donc eu très envie d’être fiable et pour devenir fiable, il a développé un comportement qui est de faire des promesses facilement sans vérifier s’il peut vraiment les tenir. Il va donc donner sa parole facilement sans trop réfléchir et si ensuite il ne peut pas tenir son engagement, il préfère cacher la vérité, plutôt que de se désengager.

Avec le temps la vie se charge de lui renvoyer en miroir ce qu’il n’a pas accepté de son père en le mettant dans les mêmes situations et plus il s’aperçoit qu’il se met dans des situations où il ment, plus il se déteste, et plus il se bat contre lui même, plus il perd son estime. 

Pour sortir de ça : il doit commencer à accepter qu’il a sûrement le même problème que son père, un problème de dévalorisation. Il doit accepter que c’est sa peur du jugement s’il se désengage, sa peur de ne pas être fiable comme son père qui lui attire tous ces problèmes.

En tant qu’humain quand nous décidons de ne pas exprimer tel ou tel comportement par ce que nous les avons jugé, nous finissons par nous battre avec une partie de nous même.

Lise Bourbeau disait que nous ne pouvons voir en l’autre, dans ce qui nous dérange ou dans ce que l’on admire uniquement des choses qui nous appartiennent.

Si à la base le problème de l’engagement et du mensonge était dans la famille, c’est fort probable qu’il devra faire cette acceptation sinon ce seront ses enfants qui devront s’occuper du problème.

Si cet article vous parle ou peut servir à quelqu’un merci de le partage

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

logo-effetmiroir-blanc

Je vous aide à vous connecter à votre être profond, à sortir des schémas récurrents qui ne vous conviennent plus. A guérir vos blessures d’enfants pour aller vers la relation qui vous rend heureux. 

Me contacter

Copyright © L’effet Miroir – Tous droits réservés – Mentions LégalesPolitque de confidentialité

libero. risus. mi, Curabitur tempus elit. fringilla Donec eget massa sem, libero