Partir ou rester telle est la question?

Partir ou rester telle est la question?

Je ne suis plus heureux dans mon couple, partir ou rester telle est la question ?

Vous n’arrivez pas à quitter votre conjoint, vous vous sentez responsable de lui ou d’elle.

Je vois énormément de personnes malheureuses en couple qui se sentent seules, qui  ont l’impression d’être en colocation et n’arrivent pas à prendre de décision; Partir ou rester ?

Ces personnes  ont souvent essayé de faire des démarches, sexologues, thérapeutes de couple etc… Mais soit le conjoint ne suit pas car pour lui c’est confortable de rester dans le couple même s’ il n’y a plus de complicité et c’est inconfortable de se remettre en question et d’aller voir les zones d’ombres ou ils ont essayé sans résultat pour transformer la relation et ne voient pas l’intérêt.

Les différents éléments qui empêchent de prendre une décision et qui font que l’on reste dans cette situation :

  1. L’espoir : un jour ça changera, je reste à attendre et à espérer que l’avenir sera meilleur, un jour. 
 
 
2) Je me sens coupable si je pars. Je ne veux pas passer pour un égoïste. Je ne peux pas penser qu’à moi. 
 
3) Je me sens responsable de l’autre.
 
 
4) Ça pourrait être pire, finalement je ne suis pas si mal. Tout compte fait ma situation n’est pas si mal, je ne suis pas à la rue, ni malade et j’ai la sécurité.  
5) Je ne me sens pas capable d’assumer mon quotidien seul (e).
Que cela soit financièrement, pour les choses du quotidien, l’administratif ou émotionnellement, je ne me vois pas me débrouiller seul(e). 
6) J’ai peur des représailles de mon partenaire. J’ai peur du conflit et de tout ce qui pourrait s’ensuivre. 
 
7) Je n’ai pas confiance en moi. Je n’ai pas la force, je suis trop faible, j’ai perdu mon estime de moi.
 
8) J’ai peur d’être encore plus seul(e) que je le suis maintenant. Peur que la vie soit pire que maintenant. 
 

9) Je n’ai pas assez d’énergie pour cela, je ne sens pas mes forces, pour ça. 

10) J’ai peur qu’une situation du passé se reproduise (conflit, divorce compliqué, etc.)

La tolérance à la souffrance est différente en fonction de chaque humain, certaines personnes ne tolèrent  aucunes frustrations et souffrances et mettent des choses rapidement en place pour transformer leur vie quand cela ne va plus.

Tandis que d’autres ont un seuil de tolérance à la souffrance très fort et peuvent rester dans des situations inconfortables longtemps.

Pourquoi ? Parce que leur peurs leurs font plus peur que la souffrance qu’ils connaissent et finalement qui fait partie du quotidien. En gros la souffrance ne pèse pas encore assez lourd et l’inconfort n’est pas encore assez gênant. 

Il est important dans ces moments de crises de récupérer des forces pour pouvoir agir et d’être soutenu(e) , de se faire accompagner.

N’hésitez pas à demander votre séance de clarification : 

https://laetitia-magdelaine-latte.fr/faitesletestmiroir/le-test-du-miroir/seance-gratuite/votre-formulaire/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

logo-effetmiroir-blanc

Je vous aide à vous connecter à votre être profond, à sortir des schémas récurrents qui ne vous conviennent plus. A guérir vos blessures d’enfants pour aller vers la relation qui vous rend heureux. 

Me contacter

Copyright © L’effet Miroir – Tous droits réservés – Mentions LégalesPolitque de confidentialité

libero. consectetur commodo mattis dapibus risus venenatis